EXPOSITION FERMÉE

Publié le
En raison de l’épidémie de coronavirus et des mesures édictées par les autorités, l’exposition «Sur la route» a dû fermer ses portes. L’association Présences est désolée de cette nécessité et vous présente ses meilleurs messages pour ces temps particuliers.

Annulation de la soirée film-discussion du 30 mars

Publié le

En raison de l’évolution de l’épidémie de Covid-19 et des mesures de protection de la population, Présences a pris à regret la décision d’annuler la présentation du reportage de Numa Sutter: « 24.04.2014 ».  L’exposition reste néanmoins ouverte aux jours et heures indiqués. 

Sur la route

Publié le
Présences vous invite cordialement à porter votre regard sur le monde des gens du voyage grâce au travail de Numa Sutter, graphiste et artiste biennois, dont le parcours de vie lui a fait côtoyer ces peuples et leurs cultures. Apprenons à les connaître, eux, leurs différents groupes, et réfléchissons aussi à nos réactions à leur égard.
Par cette exposition, Présences souhaite creuser quelques brèches dans les a priori, et permettre à tous de se faire une meilleure image de ces gens que le voyage nous rend moins facilement connaissables.
L’exposition composée de peintures grands formats sur papier se tient dans l’église du Pasquart de Bienne, Faubourg du Lac 99a.
Elle est ouverte les mercredis, samedis et dimanches de 14h à 17h du 22 février au 2 mai (sauf dimanche 5 avril), ou sur demande au 079 689 68 47.
Vernissage le 22 février à 17h.
Finissage le 2 mai à 17h.

Conférence de Marie-Laure Krafft Golay dans le cadre de l’exposition « Âmes boliviennes »

Publié le

ames-boliviennes1

Loin des souvenirs de vacances, loin de la conférence pour transmettre un savoir, vous rencontrerez une partie de la Bolivie que Marie-Laure Krafft Golay vit et connaît depuis plus de trente ans. Vous découvrirez les photos de François Golay, glanées au fil de trois voyages. La Bolivie : un « Etat plurinational », selon son ancien président ; un pays où se côtoient de nombreuses ethnies, traditions, religions et croyances. Adaptation, résistance, syncrétisme. La Bolivie est fascinante, baroque, déconcertante, pas aussi catholique qu’on le croit, de loin pas seulement chrétienne. De procession en carnaval, du passé jusqu’à aujourd’hui, de misère en force et en joie, la Bolivie est un tissage dans lequel de nombreux fils sont emmêlés, ce qui lui confère une richesse unique. Jeudi  soir, une de ses nombreuses portes d’entrée s’ouvrira pour vous.

Jeudi 19 décembre 2019
19h
église du Pasquart, Bienne
entrée libre

Concert du groupe « Aruma de Bolivia »

Publié le

En lien avec l’exposition « Âmes boliviennes », vous pourrez découvrir ou retrouver les sonorités sud-américaines lors d’un concert donné par le groupe Aruma de Bolivia : dimanche 22 décembre, 17h à l’église du Pasquart.

flyer-aruma

Exposition « Âmes boliviennes »

Publié le

Le dimanche 22 décembre à 17h, à l’église du Pasquart, vous pourrez découvrir ou retrouver les sonorités sud-américaines lors d’un concert donné par le groupe Aruma de Bolivia.
L’association Présences saisit cette occasion pour aborder le vaste thème des courants spirituels et des manières de croire en Amérique du Sud, particulièrement en Bolivie. Une exposition de photos, ainsi qu’une soirée de présentation, vous proposent de découvrir le syncrétisme religieux mêlant la foi catholique importée d’Europe et les diverses formes de spiritualité et de croyances traditionnelles. Pour le meilleur et pour le pire, les missionnaires européens ont répandu la foi chrétienne en Amérique. Les peuples autochtones sud-américains l’ont adoptée, chacun avec leurs particularités et sans jamais renoncer à leurs racines. Le « mariage » des traditions s’est effectué au fil des siècles. N’ayant pas la prétention de présenter un parcours historique et scientifique complet, cette exposition se veut une porte d’entrée en forme de témoignage exempt de jugement !
Vous êtes invités au vernissage, le 30 novembre à 17h à l’église du Pasquart, ainsi qu’à la présentation détaillée de cette expo, jeudi 19 décembre à 19h. Bienvenue également lors des ouvertures habituelles, mercredi, samedi ou dimanche de 14h à 17h jusqu’au 11 janvier (finissage à 17h).

Flyer-Âmes-boliviennes-pt

télécharger le papillon de l’exposition

Exposition de photos « Haïti couleurs »

Publié le

haiti1

Quels sont les sujets que choisissent les gymnasiens pour leurs travaux de maturité ? Sammie Keller a choisi de réaliser un film : jusque-là, rien de très inhabituel. Mais pas sur n’importe quel sujet et pas pour n’importe quel motif : la promotion du travail humanitaire de Suisse – Santé – Haïti, dans le but de le faire connaître à un public jeune !
Elle a donc pris un peu de matériel et a passé 10 jours en Haïti à la découverte du pays, de ses habitants et, surtout, des locaux où Suisse – Santé – Haïti prend soin de la population haïtienne très pauvre.
Elle en a ramené de quoi monter un film d’une vingtaine de minutes qu’elle nous présentera le 18 septembre : on va y parler de Suisse – Santé – Haïti, bien sûr, mais ce sera aussi l’occasion de se demander pourquoi la jeune réalisatrice en est arrivée à ce projet : qu’est-ce qui peut motiver quelqu’un de son âge à promouvoir un projet humanitaire ? Elle nous partagera ses découvertes, ses coups de cœurs et aussi ses questions : est-ce que c’est vraiment utile d’aider une population aussi éloignée ? pourquoi oui ? qu’est-ce qui pourrait évoluer ? et comment ses camardes perçoivent-ils ce genre de démarches ?
Nous aurions pu nous en tenir à cette soirée débat, mais Sammie Keller nous a présenté une série de photos qu’elle a réalisées avec les conseils d’un photographe professionnel. Des photos aux couleurs vives, des photos qui racontent sa vision des choses, qui racontent Haïti … et qui valent bien l’exposition que nous vous proposons de visiter au Pasquart de la fin du mois d’août à la fin octobre !
Et vous ? Comment vous situez-vous par rapport à l’entraide ? Nous nous réjouissons d’entendre vos opinions !
Téléchargez le papillon de l’exposition

Vous aimeriez présenter cette exposition dans un autre cadre ?

Publié le

L’exposition « 50 ans de campagne œcuménique » peut aussi être réservée et montrée après le 31 mars 2019 chez vous : renseignez-vous par mail info@presences.ch ou par téléphone 079 689 68 47 .

Elle se compose de 26 panneaux légers avec système d’accrochage, plus 3 feuilles A2. Elle tient dans 2 cartons de format ~A2 et est transportable dans une voiture individuelle.

 

26 panneaux pour revivre 50 ans d’histoire de la campagne oecuménique

Publié le

Un grand merci à Action de Carême et Pain pour le Prochain qui ont puisé dans leurs archives communes et nous ont transmis un matériel qui évitait les redondances : inutile, en effet, de vous offrir l’intégralité des 50 affiches. Bien plutôt, un choix a été fait, de vous présenter ce qui a été le plus significatif, en allemand ou en français. Nous avons donc réalisé 26 panneaux qui témoignent de l’évolution des préoccupations, d’une évolution de langage, d’une évolution de notre rapport avec le monde durant ces 50 dernières années.
Vous le verrez, au-delà d’une préoccupation constante pour l’entraide aux pays en voie de développement, un certain nombre de thèmes reviennent régulièrement au fil des affiches : la défense des droits des enfants et des femmes, l’attention portée à l’utilisation abusive des ressources de la planète et la question de la production des énergies qui pourront satisfaire nos besoins croissants.
L’exposition vous propose, outre les 26 affiches, 2 panneaux qui rassemblent de manière très concentrée un certain nombre de dates, souvenirs d’événements politiques, économiques, culturels ou sociaux …
C’est que la marche du monde a bien changé, en toutes ces années. Les conflits se sont multipliés après la fin de la guerre froide, à tel point que le sentiment global de la proximité de la fin du monde n’a jamais été si fort que ces dernières années (cf. exposition récente du Nouveau Musée Bienne sur « Le Temps »).
Les politiques semblent perdre du pouvoir dans le même temps que les économies en gagnent. En parallèle, nous vivons une démocratisation des moyens d’informations (et d’achat !) liée au développement d’internet. Là encore, ce sont sans doute les entreprises qui tirent le mieux leur épingle du jeu, à l’heure où désinformation et fake news deviennent monnaie courante.
La grande question qui reste est donc : en quoi pouvons-nous avoir confiance ? Qu’est-ce qui saura motiver nos actions, notamment dans le temps de Carême cette année ? Et n’est-il pas temps de rendre à nos rêves et à nos idéaux le poids qu’ils méritent ? Après tout, l’économie saura toujours bien composer avec eux !
Que pensez-vous de tout cela ? Nous vous offrons en fin d’exposition une page où écrire votre réponse ! Merci déjà de votre participation !