Aux origines d’ATD Quart Monde

Publié le

Joseph Wresinski (1917-1988)

joseph-wresinski
Le fondateur d’ATD Quart Monde, ne fut ni le premier ni le seul à écouter les plus exclus et à se laisser transformer par eux. Mais ce qui fut spécifique dans sa démarche, c’est qu’elle était issue du bas, et qu’aujourd’hui encore elle peut donner à comprendre, de l’intérieur, combien, pour changer les choses et le monde, il est absolument nécessaire de reconnaître les forces, la pensée et la volonté des plus pauvres de s’en sortir eux-mêmes. De les considérer effectivement comme des maîtres à penser autrement la société, et donc comme des leviers pour la paix de tous, sans exclusive. Non seulement faire avec eux, mais faire et être à partir d’eux et de ce qu’ils ont à nous apprendre.

Si cette démarche fut possible, c’est que Wresinski savait, l’ayant vécu, ce qu’un homme humilié porte au fond du coeur, ce qu’une femme désespérée espère encore, pourquoi certains enfants n’ont plus que leurs larmes à donner au monde. Et d’avoir vécu lui-même la plus grande pauvreté lui avait appris ce qu’aucune université n’enseigne : que les plus pauvres du monde n’attendent pas la charité publique, mais qu’on les écoute enfin, à égalité d’humanité. « Ne suis-je pas un être humain, qu’on me traite comme ça ? »

La rencontre avec les familles marginalisées du camp des sans-logis de Noisy-le-Grand en 1957 fut le catalyseur de son expérience personnelle (fiLes familles que j’ai rencontrées là-bas m’ont fait penser à la pauvreté de ma mère. Les enfants auraient pu être mes frères, ma soeur ou moi, quarante ans plus tôt » dira-t-il plus tard) transformée en volonté de créer avec elles un Mouvement du refus de la misère et un véritable projet de société. Désormais, rejoint par d’autres, il consacrera toute son énergie à faire reconnaître ce peuple en quête de dignité, un peuple avec une pensée et une expérience uniques, indispensables à la société.

 

Soirée lecture avec Nelly Schenker

Publié le

Ce mardi 21 août à 19h, nous vous invitons à rencontrer une des membres d’ATD Quart Monde, Mme Nelly Schenker, qui a écrit un livre sur sa vie et son vécu: « Es langs, langs Warteli für es goldigs Nüteli »
La soirée est proposée en allemand avec traduction simultanée : le livre a été traduit.
La soirée sera ponctuée de moments musicaux, grâce au violon de Mme Christiane Vlaiculescu.

Couleurs dévoilées

Publié le

Sous le titre « Couleurs dévoilées », l’Association Présences vous convie du 11 août au 23 septembre à une exposition d’œuvres d’art variées de membres du Mouvement ATD Quart Monde et d’artistes biennois.

Le vernissage, le 11 août à 17h, se déroulera en présence des artistes.

Mardi 21 août, 19h, soirée lecture et échange à partir du livre de Nelly Schenker : « Es langs, langs Warteli für es goldigs Nüteli » (en allemand, traduction simultanée en français)

Samedi 8 septembre, 19h, table ronde : « Les personnes pauvres à Bienne et environ : qui ? et que faire ? »

Mardi 11 septembre, 19h, portraits de quelques figurants du film « Que sommes-nous devenus? ». Rencontre avec des personnes de l’équipe de réalisation

Dimanche 23 septembre, 17h, finissage : rencontre avec les artistes et participation du mime Markus Schmid

 

Télécharger le papillon

Abandon du projet ‘Crèche 2018’

Publié le

Vous avez entendu parler du projet qui consistait à faire installer dans l’église de St-Paul, pour le temps de l’Avent 2018, une crèche géante et évolutive. Vous avez peut-être même déjà manifesté votre disponibilité pour aider à la tenue de ce projet.
Malheureusement, les concepteurs de cette crèche nous ont communiqué à la fin du mois de mai leur décision unilatérale de ne pas venir à Bienne.

Bien entendu, le comité de Présences et les paroisses réformées française et alémanique également engagées dans ce projet, regrettent beaucoup leur décision. D’une part parce qu’ils étaient très motivés par ce beau projet, d’autre part parce qu’ils se réjouissaient de l’intérêt qu’il avait suscité chez vous.

Le manque de temps rend impossible la mise sur pied d’un autre projet de même ampleur pour la fin de l’année. Pour cette raison, les organisateurs ont décidé de laisser le soin à l’Association Présences de mettre sur pied une exposition de Noël dans la tradition de celles des années précédentes.

Au nom de l’Association Présences et des paroisses réformées française et alémanique, nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui s’étaient annoncées pour nous prêter main forte pour ‘Crèche 2018’. Nous sommes convaincus qu’un autre projet saura à nouveau susciter leur enthousiasme et leur mobilisation.

Exposition « À toute volée »

Publié le

On parle régulièrement des cloches d’églises dans les journaux, en général parce qu’elles sont trop sonores aux oreilles des habitants proches … et c’est clair que ça sonne ! Présences s’intéresse à elles et vous propose de découvrir leur monde : comment on les fabrique, que veulent dire leurs sonneries, leurs harmonies, comment l’évolution de leur mécanisme de balancement est étroitement lié au développement des horloges … venez donc à l’église du Pasquart découvrir les sonneries de Bienne et environs !

 

Programme

Samedi 24 février, 17h, vernissage, dans l’église du Pasquart: avec Claude-Michaël Mevs (www.quasimodosonneurdecloches.ch)

Mercredi 28 février, nous vous proposons une visite de 2 carillons en compagnie de M.Daniel Thomas, organiste et carillonneur. En partant vers 13h15, du Pasquart (voitures individuelles), nous aurons le temps de visiter l’Abbaye de Montheron, ainsi que l’église de Pully : nous bénéficierons des explications éclairées de M. Thomas et pourrons profiter de ses talents musicaux divers. Prix de la visite : 25.- frs / personne. Les frais de déplacement seront pris en charge par Présences (encaissement au départ). Annoncez-vous svp. auprès de M. Luc N. Ramoni au 079 689 68 47 jusqu’au 26 février.

Samedi 3 mars, de 10h à 11h30, aux Vignes du Pasquart, conférence avec M. René Spielmann (directeur de la fonderie Rüetschi d’Aarau) sur le thème : la conférence sera en allemand.

Chaque samedi de mars, profitez de visiter l’un des clochers de Bienne : le 3 mars : la Stadtkirche (en vieille ville : église Saint-Benoît), le 10 mars : Sainte-Marie, le 17 mars : Saint-Paul, et le 24 mars : l’église du Pasquart. Les visites auront lieu chaque heure de 10h à 14h (sauf 13h) accompagnées de M. Claude-Michaël Mevs (www.quasimodosonneurdecloches.ch) qui donnera toutes les informations utiles et vous fera découvrir l’histoire et les particularités de chaque église, et de son clocher !

Vendredi 9 mars à 19h, concert extraordinaire dans l’église du Pasquart : venez découvrir les cloches sous un angle différent … des virtuoses sauront étonner vos oreilles en interprétant différents morceaux connus : la cloche en folie, ce sera grâce au duo Golden Bells (www.goldenbells.ch/). Entrée libre, collecte en faveur des artistes (prix suggéré : 25.- frs).

Samedi 31 mars, 17h, finissage dans l’église du Pasquart, en compagnie de M. Bernard Heiniger, qui nous exposera son idée de Carillon de l’Arc Jurassien.

Le Carême 2018 au Pasquart … ça va sonner !